C'est avec un grand plaisir que Thierry Gautier, géobiologue-sourcier, vous accueille et vous souhaite une excellente visite sur son site.

Courrier des lecteurs

Les plantes dévoreuses de pollution électromagnétique

Marie-Thérèse (06)

“…Nous nous sommes rendus sur un marché bio de notre région (sud-est) et avons fait l’achat d’une jolie petite plante pour 7 euros, sensée neutraliser les ondes électromagnétiques de notre appartement. Pouvez-nous dire si cela est vrai, comment cela agit et s’il faut la placer en un endroit précis.
Merci à l’avance de votre réponse”.

 

RÉPONSE

Il n’existe malheureusement aucune plante capable d’agir sur la présence des champs électromagnétiques. Certaines plantes vertes assimilent les composés organiques volatils (COV) mais c’est un autre sujet. À ce jour, les seules solutions efficaces, c’est à dire pouvant être contrôlées avec des mesures effectuées avant et après leur mise en œuvre, sont des solutions de blindage (fils et câbles blindés, nattes de blindage…) ou d’interruption du courant (interrupteur automatique de champs). À celles-ci s’ajoutent celles de l’évitement prudent en minimisant ses expositions aux champs électromagnétiques, et le choix d’appareils (téléphone mobile, ordinateurs…) bénéficiant de normes certifiant leur faible rayonnement.
N’ayez pas de regret pour votre acquisition car, même si elle est sans effet sur les champs électromagnétiques, l’investissement de 7 Euros n’est pas très important et vous avez toujours la plante pour la décoration !

Des troubles dus au portable ?

Jacques (44)

“…Je me pose des questions car récemment, la présence exceptionnelle d’un portable allumé dans ma poche de pantalon m’a causé des troubles bizarres avec douleurs le long de la jambe : pied genou hanche et ce au bout de seulement 10 mn de marche au point que j’ai été contraint de m’arrêter et m’appuyer à un mur. C’est à ce moment là que j’ai pensé au portable et, une fois éteint, les troubles ont disparus complètement et j’ai pratiquement marché pendant 1 heure après… Je ne sais que penser de cette expérience que je ne tiens pas à renouveler. Cela a été réversible cette fois là et je ne veux pas courir de risque.Je n’avais jamais eu ce genre de trouble et pourtant je marche souvent et ce parfois jusqu’à 2 heures.
D’autre part, d’après une mesure sur la carte de ma commune, les antennes de téléphonie sont sur le château d’eau à 1000 1200 m de chez moi. Mais les antennes sont au sommet et le faisceau vient peut-être directement sûrement affaibli par la distance ? Peut-il y avoir focalisation ?…”

RÉPONSE

D’après la distance que vous indiquez, vous semblez êtes suffisamment éloigné pour ne pas être exposé aux rayonnements des antennes (mais si vous voulez en avoir la certitude il est préférable de faire effectuer des mesures d’hyperfréquences).
Je vois 2 hypothèses à votre problème :
1) quand vous avez ressenti une gêne avec le portable allumé, peut-être étiez-vous à proximité d’une antenne.
2) vous devenez hyper-électrosensible. J’en rencontre régulièrement du fait de l’accroissement des sources d’hyperfréquences. Si c’est le cas, je vous recommande d’utiliser chez vous le plus possible un téléphone filaire, de limiter le mobile aux appels urgents en utilisant systématiquement l’oreillette à fil, de proscrire le mode wifi, sinon vous pourriez devenir “allergique” aux hyperfréquences. Cela se produit parfois.

Qui est l’auteur du livre ?

Samuel (85)

“Je suis à la recherche d’un livre écrit par quelqu’un qui a fait construire une maison et qui après avoir emménagé est tombé malade en raison du formaldéhyde. Connaissez-vous le titre ou l’auteur ?”

RÉPONSE

Il s’agit de :
“Nos maisons nous empoisonnent” de Georges MÉAR aux éditions TERRE VIVANTE.