Mon panier : Aucun produit

Cas géobiologiques : témoignages et récits

emplacement du lit et rayonnements telluriquesNous recevons beaucoup de mails nous interrogeant quant à l’influence des rayonnements telluriques sur la santé. Aussi nous avons décidé dans cet article, de vous relater plusieurs comptes-rendus  et témoignages authentiques de personnes ayant modifié l’emplacement de leur lit afin d’éviter les rayonnements d’une circulation d’eau souterraine ou d’une faille géologique. Les  rayonnements telluriques  ne sont pas, comme beaucoup ont tendance à le croire, seulement perturbateurs du sommeil, comme peut l’être une mauvaise orientation du lit vis à vis du nord magnétique. Ils peuvent parfois favoriser l’apparition de troubles de santé. A contrario, ils ne sont pas pour autant responsables de tous les maux dont nous pouvons souffrir.

 

 

-------------------------------------TÉMOIGNAGE-TÉMOIGNAGE-TÉMOIGNAGE------------------------------------



emplacement lit préconisé après étude géobiologique“...Je dors mieux, pour une raison évidente : depuis que nous avons changé le lit de place et banni la voiture du garage situé sous la chambre, je ne me réveille plus en milieu de nuit pour l’impérieux besoin de soulager ma vessie ! La constatation est très nette ; j’ai constaté immédiatement une amélioration sensible de mon sommeil du seul fait que je n’ai plus de réveils nocturnes, lesquels étaient le plus souvent suivis de difficultés d’endormissement. Ceci dit, je ne constate malheureusement pas d’effet sur mes problèmes d’oreille interne. Je soupçonne, sans évidemment pouvoir l’attester avec certitude, que la position précédente de mon lit durant 7 années et demie a dû accélérer une pathologie qui aurait probablement fait surface un jour ou l’autre...”

“...Ma fille Elise avait toujours eu des nuits agitées depuis qu’elle occupait sa chambre... Le matin nous la retrouvions parfois la tête au pied du lit. Elle parlait fort et criait souvent pendant son sommeil. Chaque matin, le lit était défait, sens dessus dessous, draps, couvertures et oreiller à la dérive.

Depuis le jour où elle a accepté de déplacer son lit qui se trouvait au-dessus d’un fort courant d’eau, tous ces troubles nocturnes ont cessé...”

Mme F.R. St Barthélemy d’Anjou. (49).


 


 

-------------------------------------TÉMOIGNAGE-TÉMOIGNAGE-TÉMOIGNAGE------------------------------------


“... Après mon opération d’un cancer au colon droit, et après lecture d’un livre signalant le danger de radiations nocives pouvant exister dans une maison d’habitation, j’ai décidé de me documenter sur la question et de faire examiner mon appartement à Saumur.

Monsieur Gautier a accepté de venir faire cette opération de détection. Je précise que M. Gautier ne savait pas que j’avais été opéré d’un cancer du colon.

Au bout d’un moment, après s’être promené dans l’appartement, il nous a appelés pour nous faire constater sa découverte.

Sur notre lit et autour de celui-ci étaient représentés, par des flèches en carton, des courants d’eaux souterraines, souterrain comblé, faille géologique, croisement réseau Hartmann, etc... qui se croisaient en un seul point qui correspondait exactement à l’emplacement de mon colon enlevé.

J'ai alors appris à M. Gautier la vérité : mon opération du colon droit et ma position dans le lit. M. Gautier a alors décrété qu’il ne fallait plus dormir là. Il a cherché la nouvelle position du lit hors de toute nuisance. La chambre était grande, il a été assez facile de résoudre le problème...”

 M; Pierre S. à SAUMUR (49).

--------------------------------------------------RÉCIT-RÉCIT-RÉCIT-------------------------------------------------

 

Après une chute dans son escalier, Mme Raymonde T., retraitée, marche avec des béquilles depuis 4 mois. Malgré un bon traitement médical la plaie ne cicatrise pas, et Mme T. souffre jour et nuit de sa blessure.

L’étude géobiologique a été réalisée en aveugle, c’est à dire que Mme T. n’a pas parlé de sa souffrance quotidienne et de la localisation précise de son problème de santé.

L’analyse de la maison mit en évidence le passage d’un fort courant d’eau sous le lit. Celui-ci rencontre un autre courant en partie basse du lit au niveau des jambes.  Au même endroit on détecte un croisement du réseau Hartmann. Le conseil est donc donné de faire l’essai de dormir dans une autre chambre. La seule chambre disponible se trouve malheureusement à l’étage et obligerait Mme T. à monter chaque soir pour se coucher, malgré ses difficultés de déplacement. Convaincue de l’influence de l'endroit sur sa santé, Mme T. n’hésite pas à gravir chaque soir son escalier pour aller se coucher dans l’autre chambre.

Trois semaines plus tard, Mme Raymonde T. téléphone pour signaler que sa jambe est enfin cicatrisée. Elle ne souffre plus et bénéficie maintenant d’un meilleur sommeil. Elle dormira dorénavant uniquement dans la chambre du 1° étage. La chambre du rez-de-chaussée est devenue une chambre d’amis à usage occasionnel.

--------------------------------------------------RÉCIT-RÉCIT-RÉCIT-------------------------------------------------

 

Michel P. m’a fait venir chez lui car il dormait très mal. Nombreux réveils nocturnes, maux de tête nocturnes, cauchemars etc... Il était généralement, chaque matin, plus fatigué qu’à son coucher la veille au soir. L’étude géobiologique mit en évidence un mauvais positionnement du lit qui se trouvait à l’aplomb d’un courant d’eau souterrain, et, de plus, exposé à la  pollution électrique de la lampe de chevet branchée dans le mauvais sens : voir Géobiologie Magazine n°3

Le déplacement du lit et l’inversion du branchement de la lampe dans la prise de courant stoppèrent quasiment du jour au lendemain tous ses troubles du sommeil. Quelques mois plus tard, sans raison apparente, le sommeil devint agité et  moins réparateur. Ce n’est qu’après 3 mauvaises nuits que Michel pensa au branchement de sa lampe de chevet. Celle-ci avait été débranchée (pour passer l’aspirateur) mais rebranchée à l’envers des polarités de la prise sans tenir compte du repère (une gommette) qui indiquait, depuis l’étude géobiologique, le bons sens de branchement.

Michel a rebranché la lampe comme il se devait et retrouva aussitôt un bon sommeil.

Récit recueilli à l’occasion d’un salon écologique où j’ai eu la visite de Michel après sa mésaventure.

-------------------------------------TÉMOIGNAGE-TÉMOIGNAGE-TÉMOIGNAGE------------------------------------




“En août, j’ai dû à plusieurs reprises quitter  ma chambre à coucher, tourmenté par un malaise insupportable qui m’empêchait de
dormir, alors que je retrouvais le sommeil en allant dormir dans le séjour. Ayant eu vent deux ans plus tôt des nuisances pouvant avoir une origine géobiologique, et après avoir compulsé plusieurs ouvrages traitant de la question, j’ai décidé de faire analyser mon appartement.

L’étude géobiologique a mis en évidence que ma chambre à coucher - et plus précisément mon lit- se trouvait pile au-dessus d’un courant d’eau. Le mystère était dévoilé, et j’ai bien dormi depuis en plaçant mon lit ailleurs. Je me suis alors souvenu qu’à notre emménagement, quelques années auparavant, mon fils a immédiatement dit très clairement qu’il n’aimait pas du tout cette chambre, et je dois avouer que moi-même, mais d’une manière moindre, partageais ce sentiment. Depuis, dans les rares occasions où j’ai depuis dû faire usage de la chambre en question pour dormir - en utilisant la petite partie qui restait plus ou moins disponible pour cela- je me suis trouvé en général pas très bien, et heureux de la quitter à nouveau dès que je le pouvais”.

Y.N. à Bourg-la-Reine.

-------------------------------------TÉMOIGNAGE-TÉMOIGNAGE-TÉMOIGNAGE------------------------------------



déplacement du lit après l'étude du géobiologue“...Selon vos conseils, j’ai déplacé mon lit le lendemain de votre venue. Il est donc orienté est-ouest au lieu de ouest-est comme il le fut depuis 15 ans. La première nuit, pour des raisons d’esthétique, je n’ai pas voulu le positionner exactement à l’endroit que vous m’aviez conseillé...ce qui eût pour conséquence de faire en sorte que mes pieds se sont retrouvés à l’ancien emplacement de mon dos.

Si je doutais de la nocivité de l’endroit, la nuit cauchemardesque que j’ai passée, avec des douleurs dans les jambes et les pieds, m’a donné la motivation nécessaire pour suivre “intégralement” vos indications.

Je reconnais que, depuis ce jour, la sensation d’épuisement et de blocage (je dirai presque de semi-paralysie), que j’éprouvais chaque matin en me réveillant, a complètement disparu... Mieux, progressivement, je me sens “revivre”. Je me réveille le matin reposée, sans éprouver la moindre douleur, et avec une sensation de “joie de vivre” qui m’avait sournoisement quittée ces dernières années.

Si j’ai un regret à exprimer c’est celui d’avoir douté si longtemps du bien-être qui peut nous être rendu par la mise en pratique de certaines connaissances en géobiologie...”

Mme G. L.  LE POULDU (29)

 

Vous désirez en savoir plus sur les influences de l’eau souterraine sur les végétaux, les animaux, les humains..commander le livre achetez “Votre maison est-elle nocive ?” en vente dans notre boutique "Livres"